TOUT SAVOIR SUR LE VOLANT EN PLUMES

Devenez incollable sur le volant plumes

Vous vous êtes souvent demandé la différence entre un volant en plumes ou en plastique ? Vous vous demandez simplement comment est confectionné celui-ci ? Ou alors vous avez envie d’impressionner vos amis avec vos connaissances sur le badminton et notamment sur les volants en plumes ? Alors cet article est pour vous.

Volant badminton

Un peu d’histoire : les débuts du volant en plumes

Il y a déjà deux siècles, le premier volant en plumes faisait son apparition en Angleterre. Plus précisément dans un comté du Sud Ouest de l’Angleterre : le Gloucestershire. Quelques officiers anglais s’étaient réunis pour passer un moment ensemble dans le château du Duc de Beaufort. Ils leur vinrent l’idée d’essayer ce jeu indien dont ils avaient entendu parler « le poona » , qui se pratiquait avec une raquette et une balle très légère. N’ayant alors pas de balle pour y jouer, ils prirent un bouchon de champagne (en liège) et vinrent y planter des plumes. Et voilà, vous venez d’apprendre l’histoire du volant de plumes !

La conception du volant en plumes

Le volant de badminton pourrait se couper en deux sur un schéma, comme nous l’avons fait ci dessous. Ces deux parties sont les plus importantes du volant en plumes :

La tête, constituée très généralement de liège. C’est elle qui prend tous les impacts venant de la raquette.

La « jupe » du volant, est constituée de 16 plumes d’oie ou de canard. La confection de volant se fait principalement à la main.

Principales utilisations du volant en plumes

Lorsque vous commencez à jouer au badminton, on vous conseille bien souvent d’utiliser les volants en plastique, ou en plastique mais avec la tête du volant en liège.
Contrairement à ces deux volants, ceux en plumes sont principalement utilisés par les joueurs qui atteignent déjà un bon niveau et ressentent le besoin de gérer les trajectoires de manière plus subtile. De plus, les volants en plumes sont utilisés sur quasiment toutes les compétitions.

Lorsque vous êtes en match avec un volant en plumes, vous devez le/les tester avant de commencer le match, afin de voir si la vitesse vous convient. Il faut tester un volant de la manière suivant : vous devez vous placer derrière la ligne du fond, et taper votre volant. Si celui-ci dépasse la première ligne du fond adverse, il est probable que votre volant va un peu trop vite. Vous pouvez alors décider de le « casser » , une plumes sur deux, ou une plumes sur quatre. Dans le premier cas (1/2), c’est vraiment pour ralentir le volant de manière considérable. Le 1/4 est le plus souvent utilisé en match, afin de ralentir modérément le volant. Vous pouvez vous référer au dessin ci-dessous pour vous donner une idée de test de volants : le trait vert signifie que si votre volant arrive à ce niveau, pas besoin de le casser. En revanche, le trait rouge indique une vitesse trop élevée de votre volant.

Le volant en plumes en quelques chiffres…

50 , c’est le nombre de volants en plumes qui peuvent être utilisés sur un seul match (simple) de niveau international.

5g, c’est le poids moyen d’un volant.

493km/h , c’est la vitesse à laquelle Tan Boon Heong a propulsé un volant de plumes.

Avec toutes ces informations, vous êtes devenus incollables sur le volant en plumes ! Si vous souhaitez en savoir plus sur les différences notables entre le volant en plastique et celui de plumes, découvrez l’article «Plume ou plastique, bien choisir son volant de badminton».

 

Badminton
Volant plume badminton

La question du volant "plume" ou "plastique" se pose toujours lorsque l'on souhaite jouer au badminton. Alors comment choisir son volant, quelles sont les différences et à quel type de joueur ces volants sont-ils destinés ? Découvrez les spécificités des différents volants de badminton.

HAUT DE PAGE