technique amorti badminton

Technique badminton : les secrets de l'amorti

Frapper fort ! Smashez pour finir le point !  Ah les clichés ont la peau dure. Effectivement un volant peut sortir de la raquette à 493km/h, quelle vitesse ! Mais sommes-nous tous en mesure de frapper aussi fort ? Plutôt que de vous faire mal au bras, Baptiste Carême vous propose d'apporter de la douceur et du toucher à votre jeu grâce à l'amorti.

Venez, c'est par là...

1 - L'amorti de fond de court

Quoi ? Faire un amorti du fond du court ? Est-ce bien raisonnable ? Oui, oui, vous pouvez le faire sans hésiter. L'amorti de fond de court est certes un coup lent mais, frappé au plus haut de la trajectoire du volant, il devient une arme redoutable permettant de faire courir votre adversaire. Le volant retombe lentement derrière le filet avec une trajectoire descendante, ce qui force votre adversaire à couvrir son filet et donc laisser le champ libre en fond de court.

technique badminton amorti fond de court

Prise de raquette ouverte, tête de raquette parallèle au filet, voici la position idéale pour exécuter votre amorti.

L'amorti de fond de court slicé

Même si l'amorti met votre adversaire en difficulté, il reste un coup facile à contrer par un contre-amorti. Les joueurs de haut niveau l'utilisent d'ailleurs différemment. C'est pourquoi nous vous proposons de découvrir et de travailler la variante de l'amorti : le slice. Et oui, nous allons apporter un peu de tranchant à vos coups !

Deux formes de slices existent:
- le slice coupé : avec un mouvement du poignet vers l'intérieur, le volant devient plus rapide et sa trajectoire est très basse.
- le slice brossé : avec un mouvement du poignet vers l’extérieur. La trajectoire est tout aussi rapide.

Le point d'arrivée du slice n'est pas aussi proche du filet que l'amorti de fond de court mais la rapidité et l'aspect feinté de la frappe met l'adversaire à court de temps et le force à aller chercher le volant près du sol, rendant le contrôle du volant plus difficile et les choix de relance limités.

L'amorti de fond de court feinté

Mais pour être encore meilleur, il faut savoir jouer «le» coup qui fera la différence.
La seconde variante de l'amorti est l'amorti de fond de court feinté. L'idée est très simple puisqu'il s'agit de faire peur à l'adversaire en commençant l'exécution d'un smash puissant (même vitesse de jambes, même implication, même posture) mais dont la réalisation s'arrête soudainement pour proposer un volant retombant juste derrière le filet. Coup très efficace, surtout lorsqu'il est effectué par un joueur puissant.

2 - Le contre-amorti, coup d'attaque !

technique badminton contre amorti

Le contre-amorti est un coup d'attaque puisqu'il est joué depuis le filet en réponse à un amorti de fond de court lent et demande de la précision pour re-déposer le volant juste derrière le filet.


Il peut être joué en réponse à un amorti de fond de court (le joueur sera donc positionné à environ 1 mètre du filet), ou en réponse à un autre contre-amorti (le joueur est donc déjà "collé" au filet).

L'intérêt dans ce coup est de garder l'attaque en déposant le volant le plus proche possible de la bande du filet, empêchant l'adversaire d'avoir le contrôle du filet et en ne lui proposant que le lob comme option (et donc une trajectoire montante, de défense).

Lorsque le contre-amorti est joué en réponse à un autre contre-amorti, il est possible de rendre la tâche de son adversaire encore plus compliquée en ajoutant de l'effet au volant (seule situation où le joueur peut réellement mettre un effet dans un volant) : on appelle cela un "spin", puisqu'il s'agit, en coupant le volant, de lui donner un effet de sorte que le volant tourne très vite et aléatoirement. Pour contrôler un tel volant, il n'y a alors qu'une solution efficace, attendre que celui-ci ait fini de tournoyer, et donc jouer le volant au niveau du milieu du filet, ce qui rend l’exécution d'un bon lob très très difficile.

Vous l'aurez compris, le contre-amorti est une arme très efficace lorsqu'elle est maîtrisée, mais attention aux loupés ! Car si la trajectoire n'est pas parfaite (trop lente ou trop haute), le joueur adverse aura alors assez de temps pour effectuer un "kill" (frappe sèche et décisive qui vise à descendre le volant le plus possible) au filet et terminer le point!

Vous en savez assez sur l'amorti pour en faire une arme de plus dans votre jeu ! Amorti = attaque, ne l'oubliez pas.

Pour vous entraîner, rendez-vous avec Baptiste sur la page d'exercices dédiés au contre-amorti et à l'amorti de de fond de court.

A vous de jouer !

 

HAUT DE PAGE