Progresser au tennis : et si vous changiez de raquette?

(2) 1
Déposer un commentaire

Vous jouez au tennis et vous souhaitez continuer à progresser ? Alors il est temps d'améliorer votre jeu grâce à 3 autres sports de raquette : le badminton, le squash et le padel. Des sports complémentaires qui en plus de vous donner du plaisir vous aideront dans votre pratique du tennis. N'hésitez plus, changez de raquette !

Prenez le volant !

badminton

Des sauts, des fentes avant, des smashs, des amortis, des lobs, le badminton et le tennis sont proches jusqu'à l'utilisation des mêmes mots. Le badminton se pratique pourtant sur un terrain moins long et moins large avec un filet plus élevé. Les déplacements, la tactique sont donc différents mais sont complémentaires. Explications :

Un sport explosif ! Le badminton, c'est une combinaison incessante de sauts, de pas d'ajustement et de fentes vers l'avant ou sur le côté. Le corps doit être en constante réaction sur la trajectoire du volant. Les muscles fessiers comme les abdominaux ou les dorsaux sont soumis à d'intenses répétitions sur des laps de temps très courts. Ce travail d'explosivité se caractérise au tennis par une amélioration du dynamisme et de la capacité à faire réagir son corps en conséquence du coup joué par l'adversaire.

Coordination et souplesse ! Sport rapide où les trajectoires de volant nécessitent un ajustement permanent des jambes, le badminton demande une adaptation très rapide de ses mouvements/déplacements pour effectuer le bon geste. Le badminton permet ce développement de la coordination mais aussi de la souplesse du corps. Appliqués au tennis, ces deux critères permettent un ajustement beaucoup plus précis et renforcent l'accélération des coups grâce à la souplesse développée sur le haut du corps.

Volez près du volant ! Pour 1h de badminton la distance parcourue en moyenne est de 5 à 6 km. Les déplacements sont légers, presque aériens. Un avantage considérable pour le tennis, particulièrement sur l'allègement avant la frappe. Essentiel à un bon placement.

Savez-vous d'où vient le badminton ? Le badminton est originaire des Indes où il y était appelé « poona », loisir joué avec une balle légère et une raquette. En 1873, les Anglais l'officialisèrent dans la ville du même nom (Badminton!) mais n'ayant pas de balle, ils attachèrent des plumes sur un bouchon de champagne, le volant était né.

 

Musclez votre coeur grâce au squash !

pratique squash

3 murs, 1 paroi vitrée : voilà les limites du terrain de squash. 62 m² pour courir, fléchir, réfléchir et frapper la petite balle noire. Considéré comme l'un des sports les plus gourmands en calorie, le squash est aussi un exercice cardiovasculaire efficace, il est un complément parfait du tennis.

Travaillez l'endurance et l'explosivité ! Déplacement, placement, replacement, ces 3 mots sont essentiels dans la pratique des sports de raquette mais prennent de l'ampleur lorsque l'on parle de squash. Le cœur va travailler l'aérobie (l'endurance) mais aussi l'anaérobie (l'explosivité) pour répondre à l'intensité des échanges. Un apport conséquent pour le tennis, la récupération entre les points sera meilleure et plus efficace. Rester lucide et frais physiquement sur le point suivant sera facilité par cette capacité à récupérer.

Développe l'acuité visuel (l’œil!) ! Le squash est un sport rapide. La balle file entre 10 et 200km/h en moyenne (280km/h pour la plus rapide) et mesure seulement 40mm de diamètre. L’œil est soumis a rude épreuve. Il s'adapte et travaille sans cesse sur une vision à 360°. Ce travail se répercute sur le tennis de manière considérable : la balle de tennis a des trajectoires plus rectilignes et sa vitesse est moins élevée, donc l’œil anticipe mieux les coups, et permet de se placer plus facilement.

La résistance à l'effort ! Pas de repos pour les braves ! Enchaînez les frappes, enchaînez les points, les efforts continus du squash vont vous permettre de travailler la résistance physique. De plus en plus résistant, vous ferez la différence sur le terrain de tennis par votre capacité à enchaîner les points et les jeux.

Pour gagner, soyez précis !

pratique padel

Né au Mexique en 1974, le padel s'exporte vers l'Espagne où il devient en quelques années l'un des sports les plus populaires avec plus de 8 millions de joueurs. Le padel, c'est un terrain de 20m de long sur 10m de large fermé. Les points peuvent être très longs. A mi­-chemin entre le badminton, le squash et le tennis, ce sport hispanique devient un sport complémentaire au tennis :

Jouez en équipe ! En 2 contre 2, le padel est un sport d'équipe où la coordination est essentielle. Retrouver cette coordination sur un terrain de tennis que ce soit en double ou en simple apporte une meilleure précision dans les coups réalisés.

Sauts, fentes avant, pas d'ajustement, volées, smash, jeu vers l'avant, défense ! Tout est réunis pour travailler son jeu de jambes de manière intensive. Ce travail se répercutera sur votre pratique du tennis.

La précision ! Finir un point au padel est plus compliqué qu'au tennis, s'armer de patience et jouer le coup juste au bon endroit s'avère essentiel pour gagner le point. Il faut être précis pour déstabiliser les 2 adversaires. Cette patience et cette précision s'appliquent parfaitement à la pratique du tennis. Prendre le temps de construire son point afin de le conclure plus facilement.

Le saviez-­vous ? Le point de padel le plus long de l'histoire a duré 2 minutes entières (80 échanges).

 

 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
Commentaires

Cest tres bien le tennid


Tennis
technique revers à deux mains tennis

Le revers est un coup solide et comme le coup droit, de dicter l'échange et de construire le point. Alors, à une ou deux mains, lancez vous et frappez revers !

(8) 5
29,99 €*
3.00 / 5 2 avis
    • 29,99 €*
    HAUT DE PAGE