Comment servir fort ?

Comment servir fort au tennis ?

(7)
Soyez le premier à commenter

Le rêve de beaucoup de joueurs de tennis : servir fort. Avoir cette arme en plus qui permet de gagner des points facilement s’il est bien réalisé. Les concours de vitesse sont nombreux et rendent tous les joueurs “fous”. Alors nous vous proposons de gagner en vitesse de balle au service à travers ce conseil.

Avant toute chose, il est nécessaire d’avoir de bonnes bases techniques au service : la boucle, le positionnement des pieds, la rotation du buste, un lancer de balle régulier et précis, et une bonne poussée des jambes. Et dans l’idéal mesurer 2 mètres pour être utile…( ;) )

Si tout est maîtrisé, alors nous pouvons tenter de servir plus fort. Comment ? (A noter, qu’il s’agit principalement de servir plus fort sur 1ère balle à plat)

Quelques points très simples :

- Relâchement : élément essentiel du tennis, le relâchement s’applique encore plus au service. Celui-ci s’obtient par une respiration profonde pendant la préparation de service, vider l’air de ses poumons et se concentrer sur sa cible. Un bon moyen de ressentir le relâchement est de laisser tomber ses épaules, de sentir qu’elles sont bien basses et non crispées. Une fois le geste enclenché, il faut garder cette relaxation jusqu’à l’impact. La vitesse de bras sera alors très haute sans pour autant forcer, se faire mal et rater son service.

- Temps : se donner le temps de se concentrer, de se relâcher pendant la préparation du service. Faire rebondir la balle une ou plusieurs fois, selon vos besoins. Prendre une grande respiration, viser sa cible et seulement ensuite enclencher son geste. (Cela vaut pour tous les services d’ailleurs !)

- Hauteur de balle : pour donner de la vitesse à la balle, il faut également se servir de la gravité ! Et oui, un lancer haut, outre le fait de vous permettre de trouver des angles, va vous obliger à pousser sur vos jambes et donc à donner de la puissance à votre service. En plus, plus la balle descend de haut plus elle prend de la vitesse : physique oblige.

- Poussée des jambes : liée à la hauteur de balle, la poussée des jambes va vous permettre d’aller chercher au plus haut la balle afin de la “smasher” au mieux. La poussée rythme aussi votre service. Sans une bonne poussée des jambes vers l’avant, votre balle perd immédiatement sa puissance, et cela se termine souvent par un “bas duf’”. Ne négligez pas l’apport des jambes dans la puissance au service, c’est par là que toute l’énergie est apportée, elle est complétée ensuite par la vitesse de bras.

- Rythme : le service est une chorégraphie, il lui faut donc un rythme : votre rythme. Un service raté est souvent un service qui a le même rythme tout au long du geste. 1, 2, 3. Le rythme idéal est plutôt du type 1...2,3. Un départ de geste plus lent, pour se positionner en bras armé et ainsi accélérer et exploser sur la fin de geste. Ensuite, à vous de juger quel est votre rythme de service, plus ou moins rapide entre la préparation et la frappe de balle.

- Mental : le mental est encore présent même au service. Il est en plus, le déclencheur de l’état d’esprit dans lequel vous allez jouer le point. La sérénité est donc “obligatoire” avant de servir. Si vous souhaitez servir un peu plus fort, il sera important de se relâcher au maximum et surtout, d’ôter de sa tête le fait de vouloir servir très fort. Cette pensée peut s’avérer très néfaste car elle va tendre votre corps et du coup réduire votre fluidité de geste, votre relâchement et donc votre vitesse de bras.

 

Vous avez les éléments importants pour améliorer votre vitesse de service. N’hésitez pas à le mettre en application à l'entraînement dans un 1er temps puis en match une fois que vous aurez votre routine de service. Time !

----

Cet article fait parti de notre dossier sur le service au tennis, retrouvez l'ensemble des thématiques traitées : 

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
Validez votre note
Rédiger un commentaire
HAUT DE PAGE